媒体

Sortir à Paris : Cuisine savoureuse et vue panoramique
2017/Nov/Thu

Sortir à Paris : Cuisine savoureuse et vue panoramique

L’arrivée du nouveau chef Giovanni Laude au restaurant de la Philharmonie de Paris apporte une nouvelle touche un peu plus bistrot. En effet, ce dernier met en avant des plats traditionnels français mais avec sa touche moderne et créative. Des produits simples mais travaillés avec brio ! Si vous avez envie de (re)découvrir ce restaurant, profitez de l’arrivée du nouveau chef qui surprendra vos papilles.
Version Fémina : Partition de Maître
2015/Oct/Mon

Version Fémina : Partition de Maître

Baptisé Le Balcon, il joue dans la cour des grands. La bonne idée, c’est la disposition des tables la tête dans les nuages pour profiter de la vue. Dans l’assiette, le chef joue une partition simple, précise et harmonieuse. La carte se décline autour de trois produits mis à l’honneur : en cette saison, cabillaud sauvage, bœuf charolais et volaille d’Ancenis.

Le truc en plus : perché au 6e étage de la Philharmonie, Le Balcon offre une vue panoramique sur Paris et la dame de fer. Mention spéciale aux couchers de soleil.
Grazia : Une cuisine précise
2015/Oct/Thu

Grazia : Une cuisine précise

Bizarroïde, extravagante mais acoustiquement parfaite, la fameuse Philharmonie de Paris a désormais son restaurant panoramique. L’extravagance annoncée à la carte, avec force cocktails au champagne et déclinaisons gastronomiques de produits « sources », se traduit par une cuisine précise, sans chichis, celle de Karil Lopez (ex-second d’Eric Fréchon). Le barman (ex-Silencio) concocte de vrais mix de divas comme le Summer Pool (Deutz, fruits frais) ou le Spritz champenois. Les desserts (opéra, blanc-manger) sont à la hauteur de l’excès qu’ils représentent. Le service ? Irréprochable.
Pariscope : Le restaurant réclame la tête d'affiche
2015/Oct/Thu

Pariscope : Le restaurant réclame la tête d'affiche

Le Balcon, si perché qu’il soit, ne se contente pas de regarder de haut les appétits des mélomanes presses Pas de second rôle en perspective, le restaurant réclame la tête d’affiche et il est bien parti pour l’obtenir. En chef d’orchestre on retrouve Karil Lopez, ex-patron du Cristal de sel et ancien de la brigade d’Eric Erection, avec sa délicieuse cuisine bistronomique. Pas de chichis il mise sur des bons produits travaillés sûrement et simplement. Pour couronner le tout, les desserts sont de premier ordre (macaronnade aux fruits exotiques, opéra ). La Philharmonie ne vaut pas que pour sa salle de concert !
Madame Le Figaro Pocket : Une vue exceptionnelle
2015/Sep/Mon

Madame Le Figaro Pocket : Une vue exceptionnelle

UN SPOT : Le Balcon, le nouveau bistrot contemporain qui ouvre au 6è étage de la Philharmonie de Paris.
En cuisine ? Le chef Karil Lopez.
Bonus : Trente places en terrasse et une vue exceptionnelle.
Le Parisien : Le repaire des mélomanes
2015/Sep/Sat

Le Parisien : Le repaire des mélomanes

Huit mois après son inauguration porte de Pantin (XIXe), la Philharmonie de Paris est devenue le repaire des mélomanes. Désormais, il faudra aussi compter avec les gourmets. Au sixième étage du vaisseau de métal (pas tout à fait achevé) conçu par Jean Nouvel, le restaurant panoramique Le Balcon vient d’ouvrir ses portes.
L'Infra Rouge : Un restaurant soigné et délicat
2015/Sep/Sat

L'Infra Rouge : Un restaurant soigné et délicat

La mise en scène du restaurant est soignée et délicate comptoir majestueux cuisine vitrée le tout dans un cadre contemporain magistral, signé Frederic Druot. […]
Dans I’assiette une cuisine «bistronomique» du terroir qui jongle de manière intelligente entre des plats pour ceux qui vont assister aux concerts ou qui dînent sur le pouce après les représentations ou ceux qui ont tout leur temps.
Le Figaro Scope : Nouvelle table pour dîner
2015/Sep/Wed

Le Figaro Scope : Nouvelle table pour dîner

Dans Ie nouveau temple de la musique signe Jean Nouvel, on joue depuis quelques jours une deuxième partition. Celle d’une néo-brasserie au décor pimpant grands volumes, baie central, cuisine ouverte, matériaux modernes, touche «nature» (de jolis fauteuils à l’esprit sylvestre, revêtus de petits morceaux de tissu, rappelant les feuilles d’un arbre). Et, dans le prolongement, une vue imprenable sur le parc de la Villette grâce à de grandes baies vitrées.